Voyageurs du net

Cet article est publié dans le cadre de l’opération “Unis pour un tourisme alternatif”. Orchestrée par Voyageurs du Net et parrainée par Voyageons-Autrement, ABM, Babel Voyages, EchoWay et Viatao, cette opération vise à promouvoir dans la blogosphère le tourisme responsable et alternatif.

 

                        LE TOURISME ALTERNATIF

Nous avons choisi de partir à pied pour le tour de l’Europe.

 

Pourquoi ce mode de voyage?

Il est clair qu’utiliser nos jambes permet de préserver la terre sur laquelle nous vivons, pas de carburant consommé. Mais c’est aussi une façon très économique de voyager, le voyage coûte très peu d’argent, juste l’équipement de départ, mais qui est au final beaucoup moins cher que si nous avions séjourné dans un hôtel pendant une quinzaine de jours…

C’est aussi un moyen de découvrir lentement tout les paysages, de faire des rencontres, de prendre le temps de visiter les lieux sans l’oppression du voyage organisé et c’est aussi un bon moyen de faire du sport et de garder la forme.

Grâce à ce type de voyage, nous apprenons beaucoup de la nature, à vivre avec elle et à la respecter.

Prendre conscience du mal que l’homme a pu faire et continue de faire à notre terre.

Sur un voyage nomade on apprend à s’installer confortablement dans un lieu choisi, et non un lieu imposé, nous pouvons déplacer notre campement au lieu d’être obligé de rester au même endroit pendant notre période de voyage, tout les jours nous découvrons un nouveau paysage et tout les jours nous nous émerveillons.

Peur de l’aventure?

Et pourtant qu’il a-t-il de mieux que de pouvoir observer les animaux qui nous entourent, être au plus près d’eux, de sentir leur présence et entendre le souffle de leur respiration?

Pour la nourriture vous pouvez prévoir un budget adapté à vos besoins pour ne manquer de rien, ou, comme nous, choisir le mode « survivor » , la débrouille totale, partir à la rencontre des gens et de leur tradition, s’imprégner de leur culture, leur travail et leur mode de vie, proposez-leur vos services et vous vous rendrez compte que beaucoup de gens vous offrirons le repas et voir même une nuit au chaud.

Profitez de vos journées.

Vous pouvez choisir de rester un moment sur place car vous vous y sentez bien ou au contraire partir à la découverte d’autres choses. Vous êtes libres!

Partir en voyage à l’hôtel pour profiter d’une piscine? Non, pas pour nous, nous préférons nous baigner dans un lac, une source naturel, en mer… Vivre en permanence avec la nature.

La solidarité.

Tout au long d’un trajet nomade, vous rencontrerez d’autres nomades, c’est l’occasion de passer un bon moment, de créer des liens, de se dépanner, de s’entraider ce qui n’est pas forcément facile quand vous êtes « touristes ».

Les résidents ont bien souvent un grand plaisir à nous accueillir et nous renseigner, alors qu’avec les voyageurs « classiques » , ces mêmes personnes vont solliciter le porte-monnaie.

Moralité.

Même si le voyage n’est pas facile et rigolo tout les jours, nous gardons en nous des souvenirs inoubliables que jamais nous n’aurions bénéficier en « voyage touristique » . Nous vivons l’aventure, nous nous remettons souvent en question sur l’art de vivre et surtout :

NOUS RETROUVONS LA VIE A L’ETAT PURE… !

*Frantz*

Publié dans : ||le 8 mars, 2013 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

Biomax |
Tourismekeralaeninde |
Voyageberder |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gotoalabama2
| Ambositra
| Carnet de Voyages.